L’électronique aussi se recycle ! - 26/02/2013

A partir du 4 mars, découvrez la nouvelle campagne du Smédar sur le thème du recyclage des déchets électriques et électroniques !
Affichage sur les bus, distribution du journal « Détri’Astuces » dans toutes les boîtes aux lettres et spots sur les ondes radio, vous apprendrez tout sur ces déchets, qui représentent 14 kg/an/habitant.

Des filières de recyclage

Depuis novembre 2006, les appareils ménagers alimentés sur secteur, par pile ou batterie ont leurs filières de collecte et de traitement spécifiques. Qu’ils soient réparés, dépollués ou recyclés, ils bénéficient tout comme les emballages ou le papier d’une seconde vie !

Un appareil usagé : trois possibilités

Vous ne savez que faire de votre vieux téléviseur ? Trois possibilités s’offrent à vous :
- Le don à une personne de votre entourage ou bien à une association caritative. De nombreuses associations de l’économie sociale et solidaire sont spécialisées dans le ré-emploi.
- Si vous achetez un appareil neuf, le distributeur est désormais tenu de vous reprendre l’ancien à l’achat ou à la livraison ; c’est le “un pour un”.
- Vous pouvez l’apporter en déchetterie. Celle-ci est équipée pour le recevoir séparément.

Trois collectivités adhérentes, disposant de quatre déchetteries, ont confié la gestion des DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) au Smédar. Ce dernier a signé un contrat de reprise avec Eco-Systèmes, l’un des trois éco-organismes agréés par les pouvoirs publics pour organiser les filières de collecte et de traitement. En 2011, 326,93 tonnes ont ainsi été valorisées.

Quels déchets sont concernés ?

Le gros électroménager froid et hors-froid (réfrigérateur, congélateur, four, machine à laver...), les écrans (téléviseur, ordinateur...) et les petits appareils (sèche-cheveux, rasoir, friteuse...).

Téléchargements