Les dates clés

Ecopole Vesta

Les prémices de la collecte sélective des emballages ménagers ont été le point de départ d’une période d’avancées et de réflexion, aboutissant en 1999 à la création du Smédar. Au fil des années, le syndicat a constitué son schéma global multi-filières en aménageant ou en construisant des équipements modernes et adaptés à la valorisation des déchets.

  • 2016Modernisation du centre de tri et extension des consignes de tri à TOUS les emballages et tous les papiers, pour les 612 000 habitants du périmètre du Smédar.

    Labellisation « Territoire Zéro Déchet Zéro gaspillage » du Smédar, par le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

  • 2013Réalisation des travaux du réseau de chaleur « vesuve ».
    Plus d’informations sur le site : http://reseauchaleur.smedar.fr
  • 2012Construction du siège administratif sur l'écopôle Vesta.
  • 2011Signature du contrat avec Eco-Emballages dans le cadre du « barème E » pour une durée de six ans.
  • 2010Signature du plan de prévention des déchets « Moins de déchets pour vivre Mieux » avec cinq des six collectivités adhérentes au Smédar et l’ADEME.
  • 2008Construction de l'unité logistique-maintenance sur l'écopôle Vesta.
  • 2006Inauguration du nouveau centre de tri des déchets recyclables, dans le prolongement de l’unité de valorisation énergétique.
  • 2005Inauguration de l’unité de traitement des encombrants.
  • 2004Aménagement d’une seconde plateforme de compostage à Cléon.
    Création de l’Etablissement Public Local Valenseine au 1er janvier 2004. Le Smédar en est l'actionnaire majoritaire.
    Deux principales missions lui sont désormais confiées. La première est commerciale : trouver acheteurs aux meilleurs tarifs pour les produits du Smédar (mâchefers et compost) et assurer la pérennité de l'approvisionnement des installations du Smédar en proposant aux entreprises et commerces des solutions adéquates pour la valorisation de leurs déchets. La seconde est industrielle : développer et créer à l'échelle régionale des équipements de traitement des déchets complémentaires à ceux du Smédar.
  • 2002Inauguration de l’unité de traitement des mâchefers et de l’aménagement paysager des berges de la Seine.
  • 2000Mise en service de l’unité de valorisation énergétique, premier équipement de l’écopôle Vesta.
  • 1999Le Smédar est créé avec comme adhérents le District qui devient la Communauté d'Agglomération de Rouen en 2000, le SOMVAS, la CAEBS, le SIROM de Buchy, le SICTOM de Montville, le SIROM de Darnétal, le SIROM des Authieux-sur-le-Port-Saint-Ouen, le SIECO de la Vallée du Cailly, le SIROM des Manoirs de la Vallée, le SIGOPI, la Communauté de Communes de Saint-Saëns et un ensemble de communes non syndiquées ; représentant une population d'environ 600 000 habitants.
  • 1997 La création du syndicat mixte figurant dans la délibération "cadre" est décidée, à l'échelle de l'arrondissement. Dans le cadre du plan départemental, des complémentarités peuvent être mises au point avec des partenaires extérieurs, pour des objectifs précis et limités.
  • 1996 La SOTRIVAD s'élargit à de nouveaux établissements publics. Elle regroupe désormais, huit syndicats et deux districts, représentant une population de 526 071 habitants (recensement de 1990).
  • 1995 En phase avec la mise en œuvre progressive du Plan "Jeter Utile" pour le SIVOM, le SICDOM décide de construire une U.V.E. (Unité de Valorisation Énergétique) avec seulement trois fours au lieu des quatre initialement prévus.
  • 1993 Le SICDOM de Rouen, en relation avec le SIVOM et 6 syndicats de l'arrondissement créent la SOTRIVAD (Société d'Économie Mixte pour le Tri et la Valorisation des Déchets).
  • 1991 Le SIVOM de l'agglomération adopte à l'unanimité une délibération "cadre" fondant un schéma global pour l'agglomération de Rouen et sa périphérie.
    Les objectifs de la collecte sélective du SIVOM pour les années à venir ont été programmés. Ce sera le Plan "Jeter Utile".
    Il est décidé la construction d'équipements nouveaux de compostage et d'incinération ouverts à des apports extérieurs, ainsi que la création d'un syndicat mixte et d'une SEM.