Share

Où vont les déchets que vous avez triés ?

Publié le 08-11-2021
balle d'aluminium pour recyclage

Après avoir déposé vos papiers et vos emballages dans votre sac, bac ou container de tri, quelles sont leurs destinations ? Découvrez les filières de recyclage, étape après étape, en toute transparence !

Sans tri, pas de recyclage ! Pour donner une seconde vie à vos emballages, il faut qu’ils soient collectés à part des autres déchets. Dans un premier temps, les camions de collecte sélective de votre intercommunalité vont décharger leur contenu sur l’un des cinq quais de transfert du SMÉDAR ou directement au centre de tri situé sur l’écopôle VESTA de Grand-Quevilly. Là-bas, le tri réalisé par les habitants va être affiné par des machines récentes puis par les agents du SMÉDAR. À la sortie : des balles de cartons, de films plastiques, de plastiques opaques, d’aluminium... autant de catégories que de matériaux différents !
Compactées et ficelées, les balles ainsi composées d’une matière homogène sont envoyées chez les repreneurs, sélectionnés par le Smédar pour leur proximité, leur prix de reprise et leur garantie en termes de recyclage. Seuls les emballages en verre ne transitent pas par le centre de tri. Ils sont regroupés au Smédar puis envoyés directement vers la filière

Les filières de reprise des matériaux recyclables

Les papiers : les journaux et revues sont envoyés à la papeterie Norske Skog (Golbey – 88) où ils seront recyclés en papier journal. Les autres papiers (prospectus, enveloppes, plaquettes) sont repris par GDE Normandie (Grand-Quevilly - 76), ECOPHYSE (Neuvy – 37) et PAPREC (Saint-Herblain – 44) et seront acheminés vers des cartonneries, suivant les besoins.

Les cartons : Le contrat de reprise a été signé avec PAPREC qui envoie les cartons et cartonnettes à l’usine DS Smith située à Saint-Etienne-du-Rouvray (76). Cet industriel produit des cannelures légères recyclées (papier ondulé).

Les briques alimentaires : REVIPAC recycle les briques de lait, de jus de fruits ou encore de soupe dans l’usine ESSITY d’Hondouville (27). Ce site est spécialisé dans la fabrication de papier toilette et d’essuie-mains.

Les emballages métalliques : le repreneur est VEOLIA Rouen. L’acier est envoyé en sidérurgie, chez Arcelormittal (Dunkerque – 59) et l’aluminium sera transformé en lingots chez METAALHANDELS WERRENS (Belgique). Les lingots d’aluminium peuvent servir à la fabrication de cadres de vélo par exemple. Quant aux petits emballages en aluminium (capsules, opercules), ils sont recyclés grâce à un procédé innovant chez ALUMOVA Recycling (Allemagne).

Les plastiques : VALORPLAST fédère une quinzaine d’entreprises européennes spécialisées dans le recyclage des différentes résines de plastique. Pour les plastiques les plus courants (bouteilles, flacons), ils sont recyclés majoritairement en France. Les plastiques plus complexes (pots de yaourts, barquettes), seront envoyés dans des usines situées au Portugal, en Espagne ou Allemagne. Suivant le type de plastique, les débouchés varient. Une bouteille redevient bouteille, un sac se recycle en tuyau d’arrosage, un pot de yaourt en cintre et un flacon de shampoing vivra une seconde vie en chaise de jardin.

Le verre : Les bouteilles, bocaux et pots en verre seront recyclés localement. Basée en région havraise, SIBELCO GREEN SOLUTIONS effectue un surtri, élimine les indésirables du recyclage et fournit du calcin (petits morceaux de verre poli) au verrier SAVERGLASS, spécialisé dans la fabrication de bouteilles haut de gamme.

Ainsi, chaque année sur le territoire du SMÉDAR, environ 30 000 tonnes de papiers et d’emballages sont recyclées grâce au tri des habitants. Le secteur du recyclage est en constante évolution. Le développement de filières locales est lié à l’augmentation de la quantité de matières premières secondaires disponibles, et donc à la quantité de déchets recyclables collectés. Alors, plus de doutes à avoir, mobilisons-nous autour du tri des déchets !